Comme son voisin, Tigné est un village viticole avec de nombreuses activités touristiques. Vous pourrez acheter les chocolats Lys Haut Layon à la boulangerie, y découvrir une architecture et le fameux château de Gérard Depardieu.

Maire Délégué / Mairie

Patrick TAVENEAU
MAIRIE DÉLÉGUÉE TIGNÉ
1, place de la mairie TIGNÉ
49540 LYS HAUT LAYON
Téléphone : 02 41 59 41 47
Mail : tigne@lyshautlayon.fr

OUVERTURE AU PUBLIC :

Du lundi au jeudi de 10h à 12h30
Le 1er samedi de chaque mois de 10h à 12h

Description

Population : 780 habitants (source INSEE 2016).
Nom des habitants : les Tignéens (ennes).
Superficie : 1678 hectares.

HISTOIRE

SON NOM :

Formes anciennes du nom : Tigneium en 1200, Tigné en 1326, Tigny au XIVème siècle et jusqu’au XVIIème siècle puis Tigné depuis 1793.
Il semble que ce territoire fut très tôt habité. On y a retrouvé des haches de pierre et des médailles d’or celtiques.
Le château féodal se situait au cœur de plusieurs grands passages, entre Anjou et Poitou. Ce centre de châtellenie relevait du château de Saumur.
À la veille de la Révolution française, une partie du Vihiersois dépend de la sénéchaussée d’Angers (La Salle-de-Vihiers, Vihiers, Coron) et une autre de la sénéchaussée de Saumur (Tigné, Cernusson, Les Cerqueux, Saint-Paul-du-Bois, La Plaine).
À la réorganisation administrative qui suit la Révolution, Tigné est rattachée en 1790 au canton de Martigné et au district de Vihiers, puis en 1800 au canton de Vihiers et à l’arrondissement de Saumur.
Comme dans le reste de la région, à la fin du XVIIIème siècle se déroule la guerre de Vendée, qui marquera de son empreinte la région.

Le mécontentement se développe autour de la question religieuse. En décembre 1791 éclate une émeute. La commune est occupée par les troupes républicaines en février et mars 1792. En mars 1793, cent-vingt jeunes gens de Tigné rejoignent les insurgés dans les landes de Saint-Lézin. En octobre la garde nationale d’Ambillou arrête le maire, puis les officiers municipaux. S’ensuit une période de terreur où le château de Tigné est incendié, ainsi que celui du Grand-Riou et plusieurs autres bâtiments, par la colonne du général Boucret. L’année suivante, en avril 1794, la colonne du général Grignon passe à Tigné, fusillant plusieurs hommes et incendiant le bourg.

Durant la seconde moitié du XIXème siècle c’est la Révolution industrielle. À Tigné, trois fours à chaux sont en activité, et utilisent le calcaire présent sur le territoire de la commune.
C’est à cette époque qu’Ernest François Dainville, concepteur de plusieurs édifices néoromans, est à l’origine de l’église paroissiale de Tigné, construite de 1860 à 1863.

COMMUNE DE LYS-HAUT-LAYON

10 place Charles de Gaulle, Vihiers
49310 LYS HAUT LAYON
Tél. : 02 41 75 80 60

Réseaux sociaux